Résidences

Home / Résidences

Le théâtre, lieu de création pour les artistes

new

Le théâtre continue de soutenir la création en accueillant des artistes en résidence.
Le théâtre soutient également les compagnies tarariennes en leur mettant le plateau à disposition pour répéter

Ils sont passés par là !

Black Lilys

Black Lilys, c’est le doux mélange qui se crée naturellement entre la voix déchirée de Camille et les mélodies sombres de guitare de Robin. A eux deux, ils nous livrent une «Dark Pop» puissante aimant allier les contrastes.

Suite à leur EP « Memories of a Blind Mind» sorti en 2014, le duo frère soeur saupoudre le paysage musical de leur force sensible, nous invitant dans l’intimité d’une rage qui ne nous laisse pas indifférent. Une sincérité soutenue depuis leurs début par La Ruche • Le Label, comme une lueur sous l’orage.
C’est sur scène que leur complicité semble la plus évidente. En duo ou accompagné par Jean-Noel Godard aux percussions, Black Lilys nous plonge dans un univers très personnel où l’on comprend pourquoi douceur et douleur ne sont qu’à une lettre d’écart.

Crédit photo : Théâtre de Tarare

Oscar les vacances

Après un premier album tendrement dansant, le chanteur et multi-instrumentiste Oscar les vacances, s’inscrit résolument dans la nouvelle vague électro-pop se situant juste entre Philippe Katerine et Jean Ferrat.

Il écrit, compose et interprète des chansons d’amour, de désamour, des poèmes sur les animaux, et prend beaucoup de plaisir aussi dans sa prose sarcastique. Oscar les vacances vous propose sur scène un peu de chaleur, un peu de détente, un décollage vers d’autres horizons.  La sortie de son nouvel EP est attendu en février 2022.

Ce concert sera la première représentation du live 2022, création finalisée lors de la résidence de travail au Théâtre de Tarare.

Crédit photo : @robertbenz

Chplic Chploc

Compagnie les oiseaux d’Arès – Agnès Bacconnier

Chplic-Chploc est une création surprenante, parfois burlesque mais toujours poétique.

Dans un grand capharnaüm coloré et musical surgissent 2 personnages (d)étonnants qui tentent de réorganiser un joyeux désordre….. Le spectacle s’articule autour de la notion de JEU … avec les objets, les danses, les images…

Arrête d’être folle

Lucie Chochoy

Ne pas voir venir la maladie, ne pas vouloir qu’elle arrive mais une fois quelle est là, on fait quoi ?

Emilie va revenir sur l’histoire de sa mère Josiane et son parcours à ses côtés dans une maladie, qui ne sera pas nommée dans le spectacle, grâce au carnet intime de celle-ci. Celle que la vie va quitter peu à peu lentement, aimait écrire, se dire, raconter laissant à sa fille le cadeau inestimable d’une mémoire. Evoquer la place de l’aidant face à la maladie n’est pas une mince affaire, le sujet reste délicat, sensible et même tabou.

« Arrête d’être folle » est un seule en scène qui explore ce parcours, de la découverte de la maladie aux différentes étapes qui vont lui succéder. L’histoire touchante d’une jeune femme confrontée à ses émotions.

 

Opéra 3.0

Cie Cadenza

La compagnie Cadenza propose un spectacle mêlant opéra et technologie. C’est en effet au public de créer son propre opéra, de manière ludique et inventive, en choisissant parmi plusieurs directions proposées par Opéraz, le maître du jeu de cette grande aventure.

Sur scène : six chanteurs lyriques et un comédien.
Dans la fosse : un chef, un pianiste. Tous, mis en scène par Luc Khiari, interprètent les sommets de l’opéra, de Mozart à Verdi, en passant par Strauss et Beethoven.
Dans la salle, le public vote depuis son téléphone pour influencer le cours de l’intrigue.
à huit reprises, il est demandé d’envoyer 1 ou 2 depuis son téléphone (et c’est gratuit) pour choisir parmi un certain nombre d’histoires : une histoire d’amour, un drame, un vaudeville, une vengeance, une trahison : tout est possible.
L’on va rire – ou l’on va pleurer, peut-être. Personne ne le sait, ni le spectateur, encore moins les artistes sur scène…

Spectacle créé avec le soutien du Théâtre de Tarare.

Crédit photo : Elsa Ochoa et cie Cadenza