Georges Brassens

Poète auteur-compositeur-interprète

Georges Brassens naît à Sète, dans l’Hérault, le 22 octobre 1921. Il va grandir dans une famille qui aime la chanson. Chez les Brassens, on chante toute la journée. Mais Georges ne trouve pas sa place au collège où, sauf en gymnastique et en français, il est un mauvais élève, au grand désespoir de sa mère qui va le punir en lui interdisant ses cours de musique. « J’ai eu une enfance heureuse, mais gâchée par l’école », dira-t-il.

Pourtant, en classe de troisième, il découvre la poésie grâce à son professeur de littérature. Il se voit alors poète. Mais à cette période, les copains ont le plus d’importance dans sa vie. Il fait avec eux beaucoup de bêtises, volant ainsi, par exemple, une bague et un bracelet à sa sœur. Il est condamné à de la prison avec sursis et sera renvoyé du collège en 1940.

En 1943, il va alors à Paris et commence a écrire des poèmes. Son succès ne vient pas tout de suite. En mars de la même année, il est obligé de rentrer dans le STO (Service du travail obligatoire) et doit aller en Allemagne.

Un an plus tard, il obtient une permission pour quitter les lieux pendant dix jours. Il n’y retournera jamais et se cachera chez sa tante Jeanne et son mari pendant cinq mois en attendant la fin de la guerre. Il continue d’écrire des poèmes et des chansons jusqu’au jour où, en 1953, il se fait remarquer dans un cabaret. Il devient alors un grand artiste.

Il reçoit le Grand Prix de la poésie de l’Académie française en 1967. En 1973, il donnera ses derniers concerts en France et en Belgique. À 60 ans, le 29 octobre 1981, il meurt d’un cancer à Saint-Gély-du-Fesc.

De son vivant, il aura vendu environ vingt millions d’albums (ce qui constitue un record pour quelqu’un ayant commencé dans les années 1950), tout en étant resté fidèle à son style musical bien différent de la musique de l’époque.

 

Profile details

Leave a Reply

Your email address will not be published.

! INFO COVID-19 : TOUS LES SPECTACLES DU MOIS DE FÉVRIER ET DÉBUT MARS SONT ANNULÉS !