Pour les scolaires

Home / Pour les scolaires

Le théâtre, lieu de sensibilisation et d’éducation artistique

new

Les écoles de Tarare bénéficient à partir de cette année d’un document d’information qui leur est dédié pour permettre aux enseignants qui le souhaitent de pousser les portes du théâtre en compagnie de leur classe.

Plusieurs rencontres seront possibles cette année, à l’occasion :

  • de la venue du ballet de l’Opéra du Grand Avignon : possibilité d’assister à la classe de danse et d’organiser une rencontre de découverte du métier de danseur
  • de la venue des musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Lyon : découverte pédagogique des instruments
  • des Déconcertantes de Tarare : rencontres pédagogiques autour d’un clavier

De plus, des spectacles sont organisés sur le temps scolaire.

Séances scolaires

Akropercu

#AHappyRhythmComedy

Vendredi 21 février 2020 à 14 h 30

Acrobates des rythmes, ces quatre musiciens-comédiens nous font découvrir une percussion virtuose certes, mais surtout joyeuse, inventive, hilarante et sans tabous.

Complètement frappés, ils sont capables de tout : exécuter un Haka de All Blacks sur une grosse caisse symphonique, jouer un concerto pour brosses à dents, groover sur des casiers de bière à la santé des Village People, swinguer sur une partition de pompes à vélo au nom d’un jazz antidopage.

Détourner les objets de leur fonction première, ou détourner les instruments classiques eux-mêmes de leur registre habituel : rien ne résiste à leurs gaffes magnifiques, ni à leur poésie.

Invité à mettre en scène ce drôle de délire à la belge, Kamel Benac des Poubelles Boys n’a pas résisté non plus ! Alors, si la percussion des « Akros » procure une joie communicative, elle devient aussi un outil de narration.
Et tout ce petit monde s’en sert sans vergogne !

Durée : 45 minutes

Nuit

Collectif Petit Travers

Vendredi 3 avril 2020 à 14 h 30

« Il y aurait trois jongleurs dans la nuit, des balles, et de la magie… »
Trois jongleurs-créateurs associés au magicien Yann Frish pour élaborer cette courte pièce : une forme d’écriture cinématographique, un univers joliment désuet, alimenté par des bribes de musique baroque, où s’expriment les corps qui tourbillonnent au rythme des objets.

On pourrait imaginer trois personnages dans un espace clos, c’est la nuit, il fait noir. Voici notre toile de fond, sans image, ni son.
Puis, un bruit qui appelle la lumière, quelques figures, une flamme, une balle. Ce sont les protagonistes.
Maintenant, chaque figure tente d’investir l’ordre des choses, de peupler la nuit : ce n’est plus une balle, c’est une foule, un troupeau, une vermine, qui entre par les portes et les fenêtres. C’est un essaim, une fourmilière, peut-être une tribu.
Tirées de leur nuit, les silhouettes apparaissent alors. Un visage en rencontre un autre. La vie s’organise pour tenter malgré tout de refaire silence et ramener l’obscurité. Il y a toutes sortes de mystères et cette lumière qui brisent sans cesse l’ordre continu du temps.
C’est dans une proximité qui laisse fuiter les bruits de toutes parts que l’œil du spectateur s’habitue à la faible lumière de quelques bougies, et qu’alors toutes les perceptions se teintent de l’esprit de la magie.

Spectacle organisé par la COR.

Durée : 45 minutes

SUSPENSION DES ABONNEMENTS // Adieu Monsieur Haffmann et Nuit COMPLETSAccès page billetterie
+