Histoire

Home / Histoire

D’une salle de spectacle privée à un théâtre municipal

new
  • Archives municipales : fonds J. Chaize. Tous droits réservés.
  • Crédit photo : Ville de Tarare
  • Crédit photo : Ville de Tarare
  • Crédit photo : Ville de Tarare
  • Crédit photo : Ville de Tarare
  • Crédit photo : Ville de Tarare
  • Crédit photo : Ville de Tarare
  • Crédit photo : Ville de Tarare
  • Crédit photo : Jacky Lamoureux
  • Crédit photo : Jacky Lamoureux
  • Crédit photo : Ville de Tarare
  • Crédit photo : Jacky Lamoureux
  • Crédit photo : Jacky Lamoureux
  • Crédit photo : Ville de Tarare

Le théâtre municipal de Tarare a fait pendant deux ans l’objet de lourds travaux destinés à rendre aux habitants l’usage d’un lieu qu’ils ont perdu depuis 2011.
Le bâtiment, au cœur de la ville et donnant sur une vaste place, s’inscrit dans le paysage tararien depuis le XIXe siècle.
En effet, en 1862, François Alexis Denave-Ronat achève la construction d’une salle de concerts sur les fondations prévues initialement pour ériger la nouvelle église Sainte-Madeleine. Les plans sont signés par l’architecte lyonnais Henri Feuga. Cette salle est destinée dans un premier temps à des sociétés musicales, mais très vite, elle est louée à d’autres associations.
En 1868, Alphonse Delharpe, industriel tararien, l’acquiert et continue de louer ce que l’on appelle désormais la salle Denave. Il s’y déroule ainsi des représentations théâtrales ou musicales.
La municipalité avait bien ouvert une salle à proximité de l’hôtel de ville en 1885, mais sa superficie et sa notoriété sont moindre par rapport à la salle Denave. La Ville décide alors de construire un théâtre qui servirait également de salle de réunions et de concerts et en 1881, les travaux débutent place de la République. Mais le financement s’avère difficile à trouver.
Le théâtre ne sera jamais complètement achevé. En effet, par manque d’entretien, des couvertures notamment et avec les outrages du temps, les murs se lézardent, la corniche se désagrège, les pierres de taille s’effritent. En 1903, le bâtiment est finalement détruit.
Entre temps, par bail du 26 décembre 1896, la Ville loue la salle Denave pour répondre au dynamisme associatif et au besoin de divertissement de la population et pour se procurer quelques ressources supplémentaires grâce aux sous-locations. La gestion de la salle est confiée à un adjudicataire.
Pendant la guerre de 1914-18, l’activité de la structure est réduite à des réunions des sociétés de secours mutuels et des concerts de bienfaisance organisés par la municipalité.
En 1921, la commune, sous l’impulsion de son maire Jules Bonnassieux, décide d’acheter la salle de spectacles. Des aménagements sommaires sont aussitôt réalisés. En 1932, la façade, la terrasse et les escaliers sont refaits.
Mais, le 19 novembre 1948, la commission de sécurité juge l’établissement dans un « état de délabrement indescriptible ». La trop grande proportion de bois dans les matériaux de construction cause un risque permanent de sinistre. De plus, la toiture est en mauvais état et l’installation électrique non réglementaire. Six jours plus tard, le conseil municipal vote la fermeture immédiate de la salle et le 31 mars 1949, sa réfection totale.
Sur son emplacement, sont édifiés un théâtre municipal de 900 places inauguré le 15 novembre 1954 par le maire Joseph Rivière, en présence notamment du sous-préfet et du directeur de l’opéra de Lyon et, en sous-sol, une salle municipale d’éducation populaire très vite appelée « le caveau » inauguré quatre ans après, le 9 novembre 1958. Ce lieu, dénommé ainsi en raison de son ancienne affectation d’entrepôt de vin, accueille des manifestations en tous genres : repas, réunions, spectacles et autres bals, faisant le bonheur des associations.
En 1982, des travaux de rénovation sont entrepris et le théâtre fermé plusieurs mois.
Les saisons culturelles se succèdent mais le bâtiment vieillit. Le toit menace de s‘effondrer et la municipalité décide sa fermeture, toujours par mesure de sécurité, en janvier 2011.
La réhabilitation de ce lieu cher aux Tarariens débute finalement en 2016 et s’achève en octobre 2018.

SUSPENSION DES ABONNEMENTS // Adieu Monsieur Haffmann et Nuit COMPLETSAccès page billetterie
+